Les premiers services commerciaux démarrent

Partout dans le monde les premières lignes de livraison par drone se mettent en place : livraison de plats en Australie, livraison de matériel médical d’urgence au Ghana. Et surtout aux Etats-Unis : Google s’est vu attribuer le statut de transporteur aérien pour sa filiale Wing, spécialisée dans le transport par drone. D’autres grands groupes comme Amazon devraient suivre.

La France à la pointe du secteur

La première ligne commerciale régulière de livraison par drone au monde est Française ! Depuis 2016, un axe de 15 km est desservi par La Poste dans le Var. Même si ces avancées sont moins marquantes que celles de Google et Amazon, l’expertise française dans ce secteur est très recherchée par les grands groupes. Plusieurs leaders technologiques (Parrot, Delair-Tech) du marché sont par ailleurs Français.

Un service encore limité 

Plusieurs contraintes barrent encore la route à la démocratisation du service de livraison express de colis par drone.

  • Des contraintes techniques : la batterie des drones restreint encore la portée de ces engins et le poids des colis pouvant être transportés.
  • Des contraintes légales et sociales : la législation française impose des contraintes et des limites de poids au transport par drone. La problématique de la gestion du transport aérien reste encore à  traiter. L’opinion publique doit également adopter ce mode de livraison encore peu démocratisé, certains ont notamment peur que ce service crée du chômage dans le domaine du transport express de colis.