Maîtriser le transport de ses marchandises tout en réduisant les coûts et en optimisant les délais est un défi quotidien pour le e-commerce. Quand il est réussi, il permet de fidéliser ses commerçants partenaires mais également ses clients.

Dans cette optique, Walmart, le géant américain et numéro un mondial de la distribution à grande échelle, a eu une idée dans le but de concurrencer son rival le plus direct : Amazon.

L’idée est simple. Il s’agit pour Walmart de s’associer à Uber et Lyft, deux sociétés spécialisées dans les VTC (Voitures de Transport avec Chauffeur). Le géant américain est pour le moment très content de ses deux villes test que sont Denver et Phoenix aux Etats-Unis. En effet, en s’associant à des VTC, Walmart s’assure d’avoir une flottille mobile efficace et répartie sur tout le territoire.

De leur côté, Uber et Lyft sont également gagnantes. En plus de transporter un ou plusieurs voyageur(s) par course, le conducteur rentabilise l’espace vide que constitue très souvent le coffre. Certains véhicules devraient également être équipés d’un coffre de toit ce qui leur permettrait d’accroître encore un peu plus leur espace de stockage.