L’organisation des TPE et PME du transport routier (OTRE) a décidé d’informer sur les dangers que représente l’invasion des transporteurs de l’Est sur le marché français et européen. Ces transporteurs routiers exercent leur activité dans des conditions de travail déplorables, et avec leurs tarifs low cost, ils représentent une concurrence déloyale pour les transporteurs européens.

C’est en Belgique que les tensions provoquées par ce phénomène sont les plus exacerbées. En effet, des routiers belges ont l’intention d’empêcher la circulation de véhicules poids lourds originaires de Pologne, de Bulgarie, de Roumanie, ou encore des Etats baltes. Dans la ligne de mire de ces patrons belges, il y a aussi leurs homologues qui gèrent des sociétés de transport délocalisées à l’Est.

Concernant le cabotage ou le transport léger de marchandises, il semble que les autorités concernées devraient tout mettre en œuvre afin d’appliquer la loi et sanctionner ces pratiques illégales.