Les chiffres font véritablement froid dans le dos. Alors que moins de 2% des véhicules sur la route sont des motos et des scooters, les motards ne représentent pas loin de 30% des tués chaque année.

Sur ces 30% de morts, les deux tiers sont des victimes qui n’avaient commis ni imprudence ni effraction. Dans la grande majorité de ces accidents, le conducteur en faute n’a pas vu le motard. Des chercheurs en ergonomie se sont donc penchés sur le problème afin d’améliorer la perception des deux-roues par les conducteurs de quatre-roues.

Ainsi, ces scientifiques ont déterminé qu’une moto est bien plus perceptible pour les autres usagers de la route lorsque ses feux sont jaunes avec une configuration verticale c’est-à-dire un à l’avant, deux à l’arrière et sur les côtés.