Près de 200 000 emplois sont annoncés dans le secteur du transport logistique d’ici 2015. Avec la mondialisation, les métiers de la chaîne logistique sont recherchés. Tous les corps de métiers et toutes les activités de la chaîne logistique sont concernés par ce besoin. En effet, le flux de marchandises entraîne des demandes dans la préparation, l’enlèvement, le transport et la livraison.

Parmi la multitude des postes proposés, un nombre important sera dédié à l’activité de management. Un manageur doit assimiler et anticiper les processus logistiques d’une société ainsi que leurs effets en termes d’efficacité et d’efficience. L’activité managériale se concentre sur l’optimisation continue des flux qui alimentent le système et sur lesquels reposent les relations des différents acteurs du modèle économique: fournisseurs, entreprises et clients. Pour atteindre cet objectif, un manageur doit également prendre en charge les opérations de gestion, de distribution et de contrôle des stocks.

Une des clés de réussite des entreprises repose donc sur la contribution du manageur car il modélise et maximise les flux et dote les entreprises d’outils compétitifs. L’essor et l’intensité des flux à l’échelle mondiale ainsi que l’entrée en bourse des sociétés confortent la nécessité de performance pour gagner des parts de marché. L’apport de capitaux dans les modèles économiques contraint à soutenir l’activité financière. Le niveau de qualification de ces recrues, ingénieur ou diplômé en « Economie » confirme ainsi la spécialisation de ces profils et leur valeur ajoutée au sein d’une équipe.