Depuis dix ans, Schneider Electric a développé ses activités vers les pays émergents. En matière de logistique cette entreprise a du adapter sa supply chain à cette mutation majeure.

Le sur-mesure pour les clients est au centre de ces modifications dans le cadre de son programme d’entreprise 2012-2014 qui met en avant l’acquisition de nouvelles activités et le basculement de ses ventes et de sa production vers les pays émergents.

En parallèle, Schneider Electric a engagé une mutation stratégique en fournissant des solutions et des services plutôt que des produits. Le modèle basé sur la standardisation de la supply chain a vécu. Il va être remplacé par la segmentation en cartographiant les comportements d’achat des clients.

La réactivité étant essentielle en matière de logistique, Schneider Electric a défini quatre modèles de supply chain afin de répondre à des besoins divers : produits standards, équipements, systèmes, pièces détachées.

L’objectif de Schneider Electric étant au final de cumuler un gain de productivité brute d’un milliard d’euro. Une supply chain optimisée ça peut rapporter gros !