L’empreinte carbone est immense dans le domaine du transport. En effet, tous les véhicules qui ne sont pas électriques produisent des émissions de gaz à effet de serre qui polluent l’atmosphère un peu plus chaque jour et favorisent le réchauffement climatique.

Pour apporter sa pierre à l’édifice de la décarbonisation, le groupe de livraisons allemand s’est déjà engagé depuis l’année 2007 à réduire ses émissions avec comme but affiché, une baisse de 30% de son empreinte carbone à l’aune de 2020.

Le dernier kilomètre est, dans la plupart cas, le plus polluant. C’est pourquoi, DHL a mis en place une flotte de triporteurs et de véhicules électriques qui sont totalement verts et qui prennent le relais pour assurer la finalité dans la livraison des colis.

De plus, en marge de la COP21 qui se déroule actuellement à Paris, DHL participe au « Transport Day » qui œuvre pour trouver des solutions pour lutter contre les dérèglements climatiques.