Depuis quelques jours, une nouvelle génération radar est entrée en service. Ces nouveaux appareils ont été calibrés pour flasher les excès de vitesse des poids lourds. Les prévisions des services gestionnaires de ces appareils font état de la mise en service d’une dizaine d’unité d’ici la fin d’année 2010 sans que les emplacements ne soient à ce jour définis.

L’ensemble du territoire sera couvert par ces radars mais leur installation sera progressive. La cartographie détaillée du positionnement des radars poids lourds sera déterminée lors du prochain comité interministériel de la sécurité routière. Bien que cette carte soit toujours en cours de définition, les autorités retiendront des sites stratégiques qui présentent des enjeux de sécurité routière pour le transport routier de marchandises.

Le déploiement de ces radars intervient alors que le dernier rapport budgétaire sur les transports a conclu à la diminution du produit des amendes issues des radars en 2011. La réduction des recettes s’explique par les nouveaux comportements adoptés par les conducteurs, plus respectueux de la réglementation et citoyen. Ce constat pose clairement la question du retour sur investissement de l’acquisition, l’installation et l’entretien des ces appareils.

Avant de généraliser l’installation des ces nouveaux radars, une phase d’expérimentation s’est déroulée sur l’A 87 à proximité d’Angers depuis avril 2010. Sous la responsabilité de la Délégation à la Sécurité Routière, les résultats issus de ce test ont été probants en confirmant, par exemple, la distinction entre les véhicules légers et les poids lourds.