Les premiers radars poids lourds ont été installés en France en décembre 2010. L’installation des ces appareils intègre le plan gouvernemental en matière de sécurité routière. Les poids lourds sont concernés par les radars « discriminants » et les radars « tronçons » qui s’appliquent également aux véhicules légers. Selon le Gouvernement, 90 radars « discriminants » et 100 radars « tronçons » seront installés en France d’ici la fin d’année 2011.

Le principe du radar « tronçon » est de calculer la vitesse moyenne du véhicule entre un point A et un point B. Quant au radar « discriminant », il peut identifier la vitesse de conduite d’un type de véhicule. Un poids lourds sera ainsi contrôlé et identifié même dans le cas d’une circulation avec des véhicules légers. Ces radars de dernière génération seront installés sur les autoroutes et les 2×2 voies. .

Pour le Gouvernement, ces installations ne sont pas des outils de répression à l’égard du transport routier mais des outils de prévention. De par leur usage répété et régulier de la route, les chauffeurs voient leur risque d’accident plus important que la moyenne des autres usagers de la route. Avec la mise en place de ces radars poids lourds et en raison d’un trafic international sur son réseau routier, le Gouvernement va défendre ardemment la sortie de la directive européenne sur les sanctions transfrontalières afin que les chauffeurs routiers étrangers ne se reposent pas sur leur immunité.