Personne n’est épargné selon les pneumologues, mais la population la plus touchée est celle des enfants et dans une moindre mesure celle des seniors. Le système immunitaire infantile est encore immature et leurs voies respiratoires sont plus proches des pots d’échappement que celles des adultes. Ils respirent donc à pleins poumons du monoxyde de carbone, de l’oxyde d’azote, des hydrocarbures, des microparticules, du plomb, du dioxyde de soufre, etc. Il en résulte une augmentation inquiétante du nombre de consultations et de prescriptions médicales chez des enfants de plus en plus jeunes avec des troubles de plus en plus aigus.

Depuis plusieurs années, les véhicules diesel sont montrés du doigt mais le gasoil reste encore bien moins cher, environ 15%  de moins que l’essence. Près de trois  véhicules sur quatre en France roulent au diesel.

Bien conscient du problème sanitaire causé, le Japon a tout bonnement prohibé la circulation des véhicules diesel dans les grandes agglomérations et la vente est désormais totalement interdite sur l’ensemble du territoire.

En France, on en est encore bien loin car les mentalités sont difficiles à changer surtout à cause des niches fiscales créées par les gouvernements successifs de droite comme de gauche qui, sous la pression des lobbys des fabricants automobiles, ne font rien pour décourager les Français d’acheter des véhicules diesel et au contraire les y encouragent.