Le marché du transport routier de marchandises fait face à une pénurie de chauffeurs. De moins en moins de personnes veulent entreprendre une carrière de chauffeur routier. La France propose pourtant 25 000 offres de conducteurs routiers par an. Pourquoi les personnes en recherche d’emploi ne veulent pas s’orienter vers ce secteur qui recrute ?

En quoi consiste ce métier ?

Le chauffeur routier passe la majeure partie de sa journée au volant de son camion. Il arpente les routes de France et d’Europe pour livrer à temps sa marchandise. Il est pleinement responsable de ce qu’il transporte. Il gère le chargement et le déchargement de ses colis et palettes et doit veiller à livrer sa marchandise dans les délais impartis. Le chauffeur peut choisir de conduire un véhicule poids lourd et donc de voyager dans toute la France et l’Europe, ou bien préférer les petits camions pour des livraisons plus restreintes géographiquement. Selon l’entreprise où il travaille, il peut avoir à entretenir son véhicule.

Quelles qualités faut-il avoir pour ce métier ?

Bien qu’il passe une grande partie de sa journée sur la route, majoritairement seul, il assre cependant une fonction commerciale en étant en interaction avec le client lors de la livraison. Il doit avoir une bonne aptitude relationnelle. Il doit aussi être capable de se concentrer sur la route et de ne pas se laisser distraire. Le chauffeur routier aime travailler en autonomie et doit savoir garder son sang-froid face aux automobilistes parfois peu prudents avec les autres usagers de la route.

Quels sont les avantages du métier ?

Si vous voulez travailler en autonomie, ce poste peut vous correspondre parfaitement, puisque vous gérez seul vos trajets. Il est même possible de devenir son propre patron en se mettant à son compte. Ce secteur recrute ; il n’y a donc aucun problème pour trouver du travail et se forger une solide expérience. Compte tenu des horaires très flexibles et du temps passé sur la route, le salaire peut être particulièrement motivant.

De plus, si vous aimez voyager et conduire, ce métier est fait pour vous.

Quelles formations suivre ?

Pour pouvoir postuler comme conducteur routier, il est évidemment indispensable de posséder le permis poids lourd C ou E. Il n’y a pas de niveau minimum requis en dehors de la qualification minimale obligatoire (FIMO) qui permettre candidat d’apprendra les règles fondamentales inhérentes au transport routier.

Le futur chauffeur peut ensuite, s’il le souhaite, obtenir un diplôme tel qu’un CAP ou BAC ou TP pour approfondir ses connaissances du poste de conducteur, mais aussi en apprendre un peu plus sur la chaîne logistique. Il existe par exemple un CAP de conducteur routier de  marchandise ou un bac pro conducteur transport routier marchandises.

Salaire et perspective d’avenir

Le salaire d’un débutant varie entre 1600 et 1700 euros, mais avec de l’ancienneté, son salaire peut atteindre 3000 €. Un salarié dans ce domaine peut décider ensuite de se mettre à son compte et gérer lui-même sa rémunération.

Si la route ne l’intéresse plus, il peut aussi choisir d’évoluer au sein de son entreprise sur des postes logistiques.

Les différents secteurs et spécialités 

Un chauffeur routier, peut se spécialiser dans les types de transports routiers suivants :

-          Transport de matières dangereuses.

-          Transport en camion-citerne.

-          Transport frigorifique.

-          Transports exceptionnels de charges lourdes ou volumineuses.