Après la pagaille survenue en France en décembre 2010 suite aux intempéries, la ministre des Transports, Nathalie Kosciusko-Morizet, a dévoilé dernièrement un plan d’actions pour améliorer et poursuivre l’exploitation des transports en cas d’intempéries.

Parmi les 35 propositions formulées par le Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD), le gouvernement en a retenues dix qui reposent sur :

  • - la mise à jour des interdictions de circuler pour le transport routier
  • - une meilleure définition d’un plan neige pour les transports voyageurs
  • - la fiabilisation du matériel et des infrastructures ferroviaires

Bien que le Gouvernement affirme que de nombreux blocages de circulation avaient pour origine des incidents impliquant des poids lourds, les excès dénoncés par les organisations professionnelles du secteur routier semblent avoir été prises en compte. Pour cela, une concertation sera menée entre les services de l’Etat et les organisations professionnelles du transport routier de marchandises sur une révision des interdictions de circulation des poids lourds d’ici la fin janvier 2011.

Cette discussion portera sur les modalités et les mesures à mettre en œuvre suivant différents paramètres : réseau, équipement des véhicules et types de marchandises transportées. De plus, une cartographie des zones de circulation à risque pour les poids lourds et des itinéraires prioritaires pour les véhicules de secours sera définie à l’échelle départementale.

Pour le transport voyageur, le Gouvernement annonce la définition de voies prioritaires sur lesquelles le déneigement sera prioritaire et vise surtout à améliorer l’information donnée aux voyageurs.