Deviendrait-on quelqu’un d’autre lorsqu’on se met derrière un volant ? Agressivité, non-respect des règles de conduite et de sécurité, égoïsme, la liste est longue quand il s’agit d’énumérer les mauvais comportements des automobilistes.

D’après un sondage réalisé dernièrement par Ipsos dans sept pays européens, il semblerait que chaque population ait ses propres travers sur la route. Ainsi, les Français et les Allemands seraient une majorité à concéder avoir déjà été agressifs envers les autres conducteurs. Les Italiens ne boucleraient pas leur ceinture, les Suédois téléphoneraient, les Espagnols klaxonneraient plus que de raison, les Britanniques rouleraient trop vite et les Belges prendraient le volant malgré un taux d’alcoolémie supérieur à la législation.

Toutes ces données sont bien évidemment à relativiser parce qu’il s’agit de sondages auprès d’automobilistes et non d’une réelle étude qui prendrait en compte les chiffres officiels des autorités locales.