Depuis janvier 2010, sous l’égide du Gouvernement, les Etats Généraux du Transport Routier de Marchandises regroupent les organisations professionnelles et syndicales du secteur. Ces rencontres permettent à l’ensemble des acteurs de ce secteur professionnel de mesurer les problématiques auxquelles doivent dorénavant faire face les entreprises de transport. En intégrant des aspects sociaux, environnementaux et économiques aux réflexions, le développement durable s’affirme comme un axe de croissance et de modernisation pour les transporteurs.

A ce stade des pourparlers, des propositions ont été formulées pour rénover l’activité Transport dans les domaines de la performance économique, de la reconnaissance du métier et sur le renouveau de la convention collective. Les partenaires sociaux ont récemment souligné l’importance de réviser les règles qui régissent les relations entre les chargeurs, les transporteurs et les sous-traitants ainsi que la nécessité d’entamer des négociations sur l’évolution du temps et des conditions de travail des conducteurs.

Des travaux sont également menés sur la performance environnementale du transport routier. Mais l’un des sujets phares repose sur le retour à une économie contrôlée. Certains partenaires sociaux militent pour la mise en place d’organismes paritaires, la création des nouveaux outils juridiques pour les transporteurs et l’autorégulation de la profession en partenariat avec les autorités administratives et non plus exclusivement sous leurs contrôles directs.
Ces Etats Généraux se clôtureront à l’automne 2010. Les travaux issus des ces discussions seront transmis au Gouvernement et alimenteront les projets de réforme de l’activité transport routier.