Pour beaucoup de demandeurs d’emploi peu qualifiés ou ayant subi un licenciement économique, le secteur des entrepôts logistiques dans le nord présente de nombreuses opportunités professionnelles. Selon l’Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) de Cantin dans le Nord de la France, de nombreuses annonces d’offres d’emploi recherchent des candidats titulaires du Caces. Ce certificat d’aptitudes à la conduite en sécurité est nécessaire pour conduire des chariots élévateurs dans les entrepôts ou sur les chantiers.

Depuis dix ans, le nombre de tests pour obtenir le Caces a doublé. Concernant la catégorie dédiée aux plateformes logistiques, le nombre de candidats a augmenté de +54 %. Selon une conseillère dans une mission locale de Douaisis, l’environnement a totalement changé en transformant une région industrielle en une terre d’entrepôts logistiques.

Près de Douai, est apparu récemment l’entrepôt démesuré du géant américain de la vente en ligne Amazon (90 000 m2) à côté de l’entrepôt de Kiabi le spécialiste de la vente de vêtements (66 000 m2). Le président de la communauté d’agglomération reste pourtant pragmatique en déclarant que son objectif en attirant ces entrepôts logistiques gigantesques, est de permettre aux futurs salariés de faire vivre leur famille convenablement avec leur travail plutôt qu’avec le RSA.