Les organisations professionnelles du transport routier ont été conviées par France Nature Environnement et Transport Développement Intermodalité Environnement à réfléchir sur l’écoredevance poids lourds. Au cours de cette réunion les différents acteurs ont tenté de répondre à la question de savoir si l’écoredevance poids lourds permettait la mise en place d’une politique de transport routier durable.

L’objectif premier de ce dispositif étant de réduire le trafic routier poids lourds tout en finançant le politique intermodale des transports. Cet objectif est soumis à des contraintes strictes au niveau européen avec un droit communautaire qui estime que l’écoredevance est un péage modulé au même titre que l’eurovignette alors que pour le droit français considère qu’il s’agit d’une taxe douanière.

Le montant de cette taxe demeure cependant la principale interrogation des organisations professionnelles du transport routier avec un taux moyen pondéré de 12 cts/km. Selon le nombre d’essieux des poids lourds concernés la taxation variera de 8 cts/km pour les 2 essieux jusqu’à 12 tonnes à 14cts/km pour les poids lourds de plus de 3 essieux.Il reste cependant une interrogation concernant les entreprises de transports routiers présentes sur des plateformes logistiques et qui parcourent des tronçons taxables pour effectuer les liaisons régulières.