Avec 558 entreprises de transport routier en redressement ou liquidées, le troisième trimestre 2012 offre un sinistre record par rapport à l’année 2011 avec une hausse de 18 %. Il faut en plus noter que les liquidations directes constituent le gros des jugements des tribunaux de commerce.

Le transport routier de marchandises subit de plein fouet la conjoncture économique et la déflation. La pression sur les prix imposée par la crise économique ayant pour conséquence des marges négatives, ne sera pas longtemps supportable par les PME de ce secteur. Les transporteurs routiers sont sous pression, et la mise en place prochaine de l’écotaxe ne va faire qu’aggraver cette situation.

Dans ce contexte particulièrement difficile, il semble nécessaire que le gouvernement réagisse afin de tenter de limiter ces procédures recensés. Il faut noter qu’aucune procédure de sauvegarde n’a été initiée lors du troisième trimestre.