La messagerie express se définit comme un volet du secteur du transport de marchandises dont l’objet porte sur les envois de moins de trois tonnes. Transportés essentiellement par voie routière, les colis et autres plis sont pris en charge en amont en en aval de la livraison par les professionnels du secteur de la messagerie express. Les différentes phases comprennent l’enlèvement, le groupage-dégroupage et la distribution le tout dans un délai défini par avance. De multiples professionnels opèrent dans ce domaine.

Traditionnellement, ce secteur était divisé en plusieurs branches gérées par des entreprises avec des compétences spécifiques. Face aux mutations du marché, de nombreux acteurs cherchent à acquérir les ressources leur permettant de proposer une offre intégrée. Pour cela, de grands groupes réalisent des opérations d’acquisitions et se taillent ainsi la part du lion.

Ce processus, qui agace les concurrents et amène à s’interroger sur le principe de la libre-concurrence, participe à la concentration des opérateurs qui trouverait sa justification dans la non-rémunération du marché de la messagerie express en raison des tarifs et coûts internes extrêmement bas. Le regroupement d’entreprises permet de réviser la politique tarifaire et d’appliquer des coûts de prestations plus élevés, indispensables pour la sauvegarde de l’activité.

Même si pour beaucoup d’experts, le marché de la messagerie express est en crise, la raison profonde est liée au métier et non pas au trafic qui connaît, lui, une croissance importante porté notamment par l’essor de la vente en ligne.