Le cabotage consiste à faire partir un véhicule d’un pays, de le charger et le décharger une ou plusieurs fois dans un pays frontalier, puis de le faire revenir à son pays de départ.

Ce système n’est pas au goût des transporteurs français. En effet, des chauffeurs routiers étrangers, notamment polonais, quittent leur pays à vide, chargent et déchargent des marchandises en France, puis repartent dans leur pays d’origine.

Cette pratique est décriée depuis très longtemps par les routiers français puisqu’il s’agit là de concurrence déloyale. Les charges étant bien moins importantes dans ces pays qu’en France, le coût du transport est par conséquent bien moindre.

Le 9 avril 2016, le Journal Officiel a publié un décret. D’après Alain Vidalies, secrétaire d’Etat aux Transports, il doit contribuer à « protéger les travailleurs détachés et à assurer le bon fonctionnement du marché. ».

Dans les faits, ces travailleurs détachés devront être en mesure de présenter une attestation de détachement (valable 6 mois) et un contrat de travail aux contrôleurs qui leur en feraient la demande.