D’après une récente étude concernant le transport routier, les automobilistes ont perdu 35 heures de leur vie dans les embouteillages, soit l’équivalent d’une semaine de travail mais non rémunérée. Bien au contraire. Les bouchons, ça coûtent cher non seulement sur le plan économique avec les dépenses de carburant liées mais aussi sur le système nerveux parce qu’il faut bien avouer qu’il est difficile de rester zen quand on reste bloqué sur la route tous les jours.

Sans surprise, en France, c’est Paris qui est la championne toute catégorie en matière de bouchons avec une moyenne de 55 heures perdues en 2013. Ce « record » la place en 8ème position dans le classement européen. Il est encourageant de se dire que l’année précédente, elle se encore classait 6ème.

En Europe, c’est Bruxelles avec 83 heures, suivie de très près par Londres avec 82 heures, qui est la ville où il faut savoir être le plus patient.