Les chiffres n’étaient déjà pas très bons en 2013 puisque pas moins de 1 673 vols avaient été recensés mais en 2014, ils explosent. En effet, Patrice Bayard, chef de l’Office Central de Lutte contre la Délinquance Itinérante (OCLDI), vient d’annoncer que 2 500 vols de fret ont été commis l’an passé.

Les types de vols sont variés. Il s’agit le plus souvent d’une découpe de bâche  ou du vol du véhicule avec ou sans séquestration du chauffeur. Les malfaiteurs se servent également directement dans les entrepôts quand ceux-ci présentent des failles dans leur sécurité et une minorité emploie la ruse telle que l’usurpation d’identité sur les bourses de fret pour parvenir à ses fins.

Les produits les plus volés sont alimentaires, alcooliques et spiritueux. Le multimédia (smartphones, ordinateurs, tablettes, etc.), les parfums, les cosmétiques et les cigarettes le sont également car ils sont faciles à écouler au marché noir et ne sont pas périssables.